Accueil du siteJacques DoucetJacques Doucet, collectionneur et mécène

Jacques Doucet, collectionneur et mécène

Page publiée le 16 février 2010, mise à jour le 7 mars 2010

Jacques Doucet (1853-1929) fut à la fois un grand couturier, un collectionneur passionné et un mécène généreux. Dans tout ce qu’il entreprit, il se montra novateur, hardi et exigeant, sachant s’entourer de personnalités remarquables.

Ainsi, lorsqu’il décida, à partir de 1916, de se constituer une bibliothèque consacrée à la littérature française contemporaine, Jacques Doucet prit-il un conseiller éclairé pour lui servir de guide : son ami l’écrivain André Suarès. Ce dernier élabora un vaste projet allant de Mallarmé et Rimbaud à Gide et Claudel, privilégiant les éditions originales les plus rares. En 1921, attentif à l’effervescence intellectuelle du moment, Jacques Doucet eut l’audace d’engager André Breton comme conseiller artistique et bibliothécaire, et à sa suite Louis Aragon. Sensible à leur jeunesse – « Ils sont jeunes. Quelle belle chose ! » écrit-il à André Suarès – et à leur « esprit de révolte », il enrichit sa bibliothèque, grâce à leurs conseils, d’œuvres et de manuscrits de premier ordre. Si Jacques Doucet ne cessa de rechercher le meilleur de l’art et de la littérature, il fut également soucieux de transmettre ses découvertes. C’est ainsi qu’il légua à l’Université de Paris deux collections considérables. En 1918, il lui fit don de sa bibliothèque d’Art et d’Archéologie, puis en 1929, peu de temps avant sa mort, il renouvela son geste en lui léguant sa bibliothèque de littérature.

Le mécène a ainsi ouvert aux générations suivantes un incomparable domaine de recherche qui n’a cessé de s’enrichir ensuite, grâce à la générosité de nombreux donateurs et grâce aux achats judicieux opérés par les différents responsables qui se sont succédé à la tête de la Bibliothèque.

Portfolio

Jacques Doucet par Capiello
Jacques Doucet vers 1913

© 2005-2011 Doucet Littérature
Site réalisé avec SPIP, hébergé par l’AUF